Des pertes humaines sans précedent

La Grande Guerre est le premier conflit à caractère industriel de l’histoire. Les nouvelles armes utilisées par les soldats (mitrailleuse, gaz, lance-flamme…) et le développement de l’artillerie déciment les rangs des armées et tuent de nombreux habitants des régions proches du front.On estime ainsi à environ 10 millions le nombre de personnes, principalement des militaires mais aussi des civils, qui décèdent à cause de ce conflit.

Les pertes humaines subies lors des offensives sont sans commune mesure avec celles que l’on a pu connaître lors de précédents conflits. Ainsi, lors de la bataille de la Somme (1er juillet-18 novembre 1916), 125 000 soldats britanniques sont tués ou portés disparus, tandis que 300 000 autres sont blessés.

Le caractère industriel de la Première Guerre mondiale a aussi pour conséquence la disparition des corps de centaines de milliers de soldats. Ceux-ci sont pulvérisés par des obus au cours des combats ou encore abandonnés dans le no man’s land, cet espace situé entre les deux lignes de tranchées de deux armées ennemies. Il arrive aussi que des cimetières provisoires construits non loin du front soient détruits lors d’une nouvelle attaque, faisant disparaître les dépouilles de ceux qui y étaient enterrés. Les Britanniques ont donné un nom à tous ces soldats dont on n’a pas pu retrouver les corps : ce sont les missing.

Loading, please wait...
  • Couverture de « The Care of The Dead », 1916, brochure, coll. Linge © P&K Linge

    Cette brochure met en lumière le travail réalisé à partir de 1915 par la Graves Registration Commission, ancêtre de la Commonwealth War Graves Commission.

  • London Scottish attending to their comrades graves, premier quart du 20e siècle, carte postale, coll. Linge © P&K Linge

    Ce sont souvent les camarades des soldats morts au combat qui sont obligés de les enterrer. Leurs indications sont ensuite essentielles pour pouvoir retrouver l’emplacement exact des tombes.

The Care of the DeadLondon Scottish attending to their comrades graves