Les cimetières provisoires

Tout au long de la guerre des cimetières provisoires sont créés à proximité des tranchées et des postes de secours situés juste derrière les lignes, où les blessés affluent en grand nombre au moment des offensives. D’autres sont construits autour des hôpitaux situés dans les zones de cantonnement où les soldats sont évacués pour être opérés et soignés.

Si les Allemands ont toujours privilégié la tombe individuelle, les autorités militaires britanniques et françaises imposent le recours aux fosses communes pour les soldats de la troupe au début du conflit. Elles contiennent un maximum de 6 corps pour les premiers, mais jusqu’à 100 pour les seconds. Les officiers, quant à eux, sont enterrés individuellement.

Il apparaît toutefois que, très rapidement, les soldats choisissent de creuser des tombes individuelles pour leurs camarades. Celles-ci sont alors identifiées par des croix de bois. Leur position est notée afin que les corps puissent être exhumés à la fin de la guerre et rendus aux familles ou inhumés dans des cimetières officiels.

Pour recenser ces tombes provisoires, Français et Britanniques mettent en place des administrations spécifiques dès 1915. Ainsi, pour les premiers, il s’agit d’un service dit de l’état civil du champ de bataille et, pour les seconds, de la Graves Registration Commission, devenue Commonwealth War Graves Commission le 21 mai 1917.

Loading, please wait...
  • Army chaplain tending British graves, premier quart du 20e siècle, carte postale, coll. Linge © P&K Linge

    Cette photographie présente un cimetière provisoire britannique. Les tombes ont été délimitées avec soin au moyen de pierres et des croix de bois ont été fabriquées.

  • Prisonniers anglais creusant des tombes de soldats allemands, mai 1917, photographie, Caverne du Dragon-Musée du Chemin des Dames, Aisne

    Cette photographie fait partie d’un album du 16e Régiment de Réserve Bavarois. Elle a été prise suite à la bataille d’Arras (9 avril-16 mai 1917). On y voit des soldats anglais faits prisonniers et chargés de creuser des tombes pour des Allemands.

  • Six soldats français se recueillant sur des tombes, premier quart du 20e siècle, photographie argentique sur papier, coll. Historial de la Grande Guerre, Péronne

    Cette photographie présente des soldats français se recueillant sur les tombes d’un cimetière provisoire.

Army chaplain tending British gravesprisonniers anglais creusant des tombes de soldats allemandssix soldats français se recueillant sur des tombes