Une aide de plus en plus limitée et méfiante

Avec la prolongation de la guerre, le soupçon se développe envers les réfugiés, ces « étrangers » qui ont un accent qui les singularise et les assimile à l'ennemi ou à ceux qui se compromettent avec l'ennemi. Ils reçoivent des insultes (« Boches du Nord ») et ont parfois des difficultés à trouver un emploi ou un logement. Certaines municipalités refusent même de les aider autant dans les départements occupés que dans le reste de la France et en Belgique.

L’homme réfugié, en particulier le notable, est souvent assimilé au traître, au peureux. Le seul exode légitime est celui des plus faibles, celui des vieillards, des femmes et des enfants. Ils constituent l’archétype des civils, victimes de la violence de guerre, et sont largement représentés dans la presse. C’est pour eux que sont d’abord destinées les œuvres caritatives.

Parmi les soutiens existants, les enfants sont souvent pris en charge par la Croix Rouge ou des associations au sein de colonies scolaires en France ou à l’étranger (Tunisie). Des instituteurs français ou belges et la Croix Rouge américaine font en sorte de maintenir leur patriotisme et leur santé. Pour contredire les préjugés de fainéantise associés aux réfugiés, certains enfants sont astreints à de véritables corvées.

Loading, please wait...
  • Faivre Abel (1853-1945), Au-dessus des ruines, premier quart du 20e siècle, lithographie, coll. Historial de la Grande Guerre, Péronne © Y. Medmoun

    Cette lithographie a été utilisée pour illustrer un programme dédié aux réfugiés de la Somme à l’Opéra Comique.

  • Au pays de la neutralité bienfaisante. La Confédération helvétique et ses œuvres de charité, photographies extraites du « Panorama de la guerre », tome 5, 1914, Caverne du Dragon-Musée du Chemin des Dames, Aisne

    Le rôle qu’a joué la Suisse, Etat neutre pendant la Grande Guerre, est considérable. Les rapatriés, notamment, y étaient accueillis pendant quelques heures avant de rejoindre la France.

Au-dessus des ruinesAu pays de la neutralité bienfaisante