Les grands quartiers généraux alliés

Dès les premiers mois de la guerre, les armées alliées s’organisent. Elles installent leurs quartiers généraux dans des zones relativement proches du front.

Ainsi, l’armée belge, en déroute depuis l’invasion du pays par l’Allemagne le 3 août, se replie à Furnes et y installe son quartier général. Pour les Britanniques, le Grand Quartier Général commandé par Sir John French puis Sir Douglas Haig s’installe à Saint-Omer, puis à Montreuil-sur-Mer. Les Français, quant à eux, voient leur Grand Quartier Général se déplacer au fil du conflit : de la Marne à la Moselle, en passant par l’Oise, l’Aube, la Côte-d’Or et la Seine-et-Marne. L’emplacement des quartiers généraux est lié aux zones géographiques dépendant des alliés. Ainsi, les troupes belges occupent la partie la plus au nord du front occidental, au nord d’Ypres. Les Britanniques, quant à eux, tiennent le front du sud d’Ypres à l’Oise, où l’on retrouve les troupes françaises. Leur secteur s’étend jusqu’aux Vosges. Les armées américaines, suite à leur entrée en guerre en 1917, sont stationnées en Lorraine.

Les états-majors des troupes alliées, quant à eux, s’installent dans d’autres villes que celles des quartiers généraux et voient alors débarquer des centaines de soldats. Ces états-majors restent en général peu de temps au même endroit, déménageant au gré des mouvements du front, afin d’être au plus près des combats.

Loading, please wait...
  • Hôtel de la Noble-Cour à Cassel, premier quart du 20e siècle, photographie, © Cassel, musée départemental de Flandre

    Octobre 1914 : le général Foch (1851-1929) installe son quartier général à Cassel, au premier étage de l’Hôtel de la Noble-Cour, pour y coordonner le groupe des armées alliées du Nord.

  • Réquin Jean-Edouard (1879-1953), Général Foch et Général Wilson, Cassel, 1915, aquarelle et crayon sur papier, coll. BDIC/Archipel

    Pendant tout le conflit, des représentants de l’armée britannique sont généralement présents dans le G.Q.G. français et inversement. C’est le cas aussi dans les quartiers généraux, comme à Cassel. Cette caricature réalisée par un officier d’état-major français illustre ces liens.

Mont-Cassel – T’Landshuys ou Hôtel de la Noble Cour (Mairie)Général Foch et Général Wilson