La Première Guerre mondiale est le premier conflit industriel de l’histoire. Les nouvelles armes utilisées par les belligérants sont à l’origine de millions de morts. Beaucoup de corps de soldats disparaissent aussi purement et simplement sous les explosions de l’artillerie ou dans le no man’s land, où leurs camarades ne peuvent pas aller les chercher sous peine de mourir sous le feu ennemi. Les Britanniques ont donné un nom à ces combattants dont les corps n’ont pu être retrouvés ou identifiés : ce sont les missing.
72 200 d’entre eux ont été recensés rien que pour la bataille de la Somme (1er juillet-18 novembre 1916). Ils sont aujourd’hui l’objet d’un projet de recherche mené par deux Britanniques, Pam et Ken Linge.