Le « Projet Thiepval » vise à recenser le maximum d’informations sur les missing de la bataille de la Somme (1er juillet-18 novembre 1916), ces soldats dont les corps n’ont pas été retrouvés ou identifiés. Entre 2003 et 2012, Pam et Ken Linge ont créé plus de 8 800 notices. Voici les histoires de 3 des 72 200 missing de Thiepval.

Jacob Templar est né à Humberstone Village (Leicestershire). Il a trente ans et est père de trois garçons âgés de 2 à 9 ans, lorsqu’il est porté disparu le 17 juillet 1916. Soldat dans le 6th Battalion, Leicestershire Regiment, il s’est engagé volontairement dès le 27 août 1914 en laissant son emploi d’ouvrier. Il quitte l’Angleterre pour la France le 29 juillet 1915. Son frère, George Templar, appartenant au même bataillon, a été tué pendant les combats trois jours plus tôt, le 14 juillet 1916. Il avait 24 ans. Il n’est pas rare pendant la Première Guerre mondiale de trouver des histoires similaires à celle-ci où plusieurs membres d’une même fratrie décèdent lors de la même bataille.

Thomas Michael Kettle est porté disparu le 9 septembre 1916 à 36 ans alors qu’il est lieutenant dans le 9th Battalion, Royal Dublin Fusiliers. Cet Irlandais, père d’une fille, est avocat. En 1906, il est élu membre du Parlement et en 1909, il est recruté comme professeur d’économie à l’Université national d’Irlande. En août et septembre 1914, il est correspondant de guerre pour le « Daily News », puis est envoyé dans la Somme le 14 juillet 1916. Il est mort en dirigeant ses hommes à Ginchy. Il est aussi l’auteur de plusieurs poèmes de guerre.

William Ker a 18 ans lorsqu’il est porté disparu le 13 novembre 1916. Ecossais, il est lieutenant dans le Hawke Battalion, Royal Naval Division. Étudiant à la Rugby School et au Balliol College à Oxford, il joue à plusieurs reprises dans l’équipe nationale de hockey. En juin 1915, il sert sur le front à Gallipoli (Turquie), avant d’arriver en France en avril 1916. Il est mort lors de l’attaque sur Beaucourt-sur-Ancre. L’auteur Sir Alan Patrick Herbert écrit en 1917 le poème « Beaucourt Revisited », dans lequel il fait référence à William Ker.
Ces trois histoires montrent que la Grande Guerre a touché toutes les classes de la société en fauchant indifféremment des hommes qu’ils soient ouvriers, hommes politiques ou sportifs de haut niveau.

Loading, please wait...
  • Portrait de Jacob Templar, premier quart du 20e siècle, photographie, coll. Linge © P&K Linge

  • Portrait de Thomas Michael Kettle, premier quart du 20e siècle, photographie, coll. Linge © P&K Linge

  • Portrait de William Ker, premier quart du 20e siècle, photographie, coll. Linge © P&K Linge

portrait de Jacob Templarportrait de Thomas Michael Kettleportrait de William Ker