Lors de son entrée en guerre, la Grande-Bretagne envoie sur le continent un corps expéditionnaire fort de quelques 100 000 soldats. Le besoin d’hommes impose toutefois rapidement le recours aux volontaires, puis au service obligatoire, respectivement en août 1914 et en janvier 1916. Des millions de Britanniques sont ainsi envoyés en France et en Belgique pendant les quatre années du conflit.
Leur principale porte d’entrée vers le front occidental se situe dans le Pas-de-Calais. Sur ce territoire, l’implantation se fait d’abord massivement sur le littoral, puis dans la quasi-totalité du département. Les villes proches de la côte sont d’ailleurs fortement marquées par la présence britannique.